Nature At War est un jeu de stratégie gratuit sur les fourmis, les araignées, les abeilles et les termites.

Prenez le contrôle d'une des espèces d'insectes proposées, faites la évoluer et affrontez des milliers de joueurs et prédateurs.

Votre but ? Évoluer le plus possible et bâtir le plus puissant empire.

Vous aurez le choix entre les fourmis, les araignées, les abeilles ou encore l'ennemi juré des fourmis, les termites.

Nos conditions générales d'utilisation s'appliquent dans notre jeu et site dans son ensemble.

Gauche Droite

Le monde des fourmis

Le monde des fourmis Auteur : Mediagarde
Temps de lecture : 6 minutes
Ecrit le : 24/10/2019


Les fourmis font parties de l'ordre des hyménoptères, celui qui regroupe les guêpes, les frelons, les abeilles, les bourdons et les fourmis.
Elles descendent ainsi de la guêpe et sont apparues entre 140 et 170 millions d'années en arrière. Elles sont donc plus vielles que nous !

Fourmis emprionnées dans de la résine
On a d'ailleurs retrouvé des corps de fourmis emprisonnés dans la résine (c'est ce qui nous a permis de les dater) : L'odeur sucrée de celle-ci les a attirées et les a piégées pendant plus d'une centaine de millions d'années.
Cependant, à cette époque, elles étaient encore assez primitives et peu sociables... Ressemblant plus à une guêpe qu'à une fourmi qu'on trouve actuellement dans les jardins.
Moins sociales mais bien plus imposantes (jusqu'à 8 cm).

Aujourd'hui, plus de 12 000 espèces peuplent le monde !
Elles se retrouvent dans tous les biotopes (grossièrement une multitude d'écosystème) de la terre sauf dans la mer et sur l'arctique.
Fait étonnent, on en a même retrouvé au fond d’une grotte de 22 km de long en Asie du Sud-Est !

En règle générale, vous ne pouvez pas faire un pas sans être certain qu'une fourmi se balade sous vos pieds.
Au total, il y aurait des milliards de milliards de fourmis sur la planète.
Réunies, elles feraient le poids de l'humanité tout entière...

Morphologiquement, les fourmis se distinguent principalement des autres insectes par des antennes avec un coude marqué et par un pédoncule (cordon unissant deux organes) en forme de perle formé des premiers segments abdominaux (chez les guêpes ces derniers sont joints au niveau du thorax).

Ce pétiole intercalé donne à l’abdomen une mobilité plus importante par rapport au reste du corps.
La plupart des fourmis sont aptères (sans ailes), à l’exception des individus reproducteurs.


La reine d'une fourmilière
Toutes les fourmis respectives sont nées d'une seule mère, la reine.
Son boulot ? pondre inlassablement des œufs et perpétrer sa descendance.
Après que l’œuf soit pondu, il est rassemblé sur une grappe et est choyé par une ou plusieurs ouvrières.

Evolution d'une ponte de fourmis
En général, au bout de 15 jours, il éclora et donnera naissance à une larve. Le but d'une larve est de manger et grandir le plus rapidement possible. Des ouvrières viendront ainsi la nourrir soit par trophallaxie (régurgitation de nourriture liquide provenant du jabot social) soit par un dépôt de la nourriture à côté.

Au bout de 15 jours environ, après plusieurs mues (de 3 à 5 selon l'espèce), la larve se transformera en nymphe. Selon l'espèce, ce sera soit en nymphe nue (sans cocon protecteur) soit en cocon de soie. La plupart des personnes les confondent avec les œufs de fourmis alors que ceux-ci sont à peine visibles !

Après 15 jours de plus, la nymphe se transformera en imago, habituellement de couleur plus claire que les ouvrières et après plusieurs heures à l'air libre, l'imago s'assombrira et une nouvelle ouvrière naîtra. Selon l'espèce (ça fait beaucoup de "selon l'espèce" quand même...), la colonie sera monogyne (une seule reine) ou polygyne (plusieurs reines), en général, les espèces polygynes deviennent rapidement dominantes de leur environnement.

L'essaimage des fourmis
Une colonie devient mature au bout de 3 ans. A partir de cet âge, la fourmilière se sentira prête à produire les premiers sexués.
Contrairement aux ouvrières, elles/ils sont pour la plupart ailés.

La reine pondra alors des princesses (futures reines) et des mâles (provenant d'un œuf non fécondé).
Durant une période de l'année, soit avant soit après un orage, tous les sexués de plusieurs colonies sortent pour s'envoler pour le vol nuptial.
Un véritable baptême de l'air... sachant que des milliers de sexués peuvent être regroupés au même endroit à des altitudes différentes !

Après plusieurs heures de vols, les reines s'écroulent sur le sol, s’arrachent leurs ailes, et partent construire leur fourmilière. (plus de détail sur la partie "reproduction"). Les mâles, eux, meurent fatigués ou dévorés par un prédateur (fourmi comprise).

La nature est souvent sauvage, violente et passionnante !

J'espère avoir pu répondre à quelques unes de vos questions !

A bientôt pour plus de partages sur ces merveilles d'ingéniosités.